Château de Montségur

  • strict warning: Declaration of cck_facet::build_root_categories_query() should be compatible with faceted_search_facet::build_root_categories_query() in /home/ineaguid/public_html/sites/all/modules/cck_facets/cck_facets.inc on line 16.
  • strict warning: Declaration of author_facet::build_root_categories_query() should be compatible with faceted_search_facet::build_root_categories_query() in /home/ineaguid/public_html/sites/all/modules/faceted_search/author_facet.module on line 221.
  • strict warning: Declaration of content_type_facet::build_root_categories_query() should be compatible with faceted_search_facet::build_root_categories_query() in /home/ineaguid/public_html/sites/all/modules/faceted_search/content_type_facet.module on line 236.
  • strict warning: Declaration of date_authored_facet::build_root_categories_query() should be compatible with faceted_search_facet::build_root_categories_query() in /home/ineaguid/public_html/sites/all/modules/faceted_search/date_authored_facet.module on line 182.
  • strict warning: Declaration of taxonomy_facet::build_root_categories_query() should be compatible with faceted_search_facet::build_root_categories_query() in /home/ineaguid/public_html/sites/all/modules/faceted_search/taxonomy_facets.module on line 430.
  • warning: Parameter 2 to gmap_views_gmap() expected to be a reference, value given in /home/ineaguid/public_html/includes/module.inc on line 406.
in

Le château de Montségur (Montsegur en occitan) est un château qualifié de cathare. En effet, ce château fut implanté à l'emplacement arasé de l'ancien village fortifié qui constituait, jusqu'au siège de 1244, le lieu de résistance des cathares et des faydits. Les cotes architecturales démontrent que le château actuel fut conçu sur la base de la canne anglaise qui ne fut introduite qu'ultérieurement ce qui prouve que celui-ci a été partiellement reconstruit par la famille du nouveau Seigneur des lieux, le Maréchal de la Foi Guy II de Lévis après la reddition cathare de 1244.

Histoire [modifier]
Le château sur le site actuel a connu trois époques majeures au cours desquelles la forteresse se transformera peu à peu.

Une première forteresse fut érigée au sommet de la montagne, appelée aussi pog (un Pog, est l'interprétation libre, par Napoléon Peyrat, d'une forme ariégeoise du mot occitan, pech, du latin podium, signifiant « éminence », pour désigner la montagne en forme de pain de sucre de Montségur. Cette version est désormais communément admise, mais exclusivement au bénéfice de Montségur), dont on ne sait peu de choses si ce n'est qu'elle était en ruines aux alentours de 1204, date à laquelle le village fortifié cathare fut bâti sous la direction de Raymond de Péreille. C'est le village fortifié ou castrum auquel les archéologues ont donné le nom de Montségur II.

La forteresse cathare [modifier]
Le dispositif défensif de cette forteresse était différent de celui que l'on connaît actuellement. Le castrum en lui-même comprenait la demeure fortifiée du seigneur des lieux, le castellum ou castèl en occitan (qui sera sans doute restauré par la maison de Lévis pour donner la forteresse actuelle) et le village cathare de l'époque entourés par une enceinte fortifiée. Du côté de la route actuelle, se dressaient trois murs de défense dont le premier se situait au niveau du guichet actuel pour la visite payante du château. De l'autre côté du pog, à 800 mètres environ, se trouvait une tour de guet (au Roc dit de « La Tor » la tour) surplombant une falaise de 80 mètres. L'entrée du castrum qui donne sur cette tour de guet était défendue par une barbacane. À l'intérieur de l'enceinte de la forteresse, se dressait un village dont il ne reste que quelques terrasses au nord-ouest du château actuel. Sur ces dernières, on y trouve les fondations de plusieurs habitations, des escaliers pour communiquer entre les terrasses, une citerne et un silo.

Montségur abrita une communauté cathare importante. En 1215, le concile de Latran cite la forteresse comme étant un repaire d'hérétiques. En 1229, le rôle de Montségur comme abri pour l'Église cathare est réaffirmé dans le traité de Meaux-Paris. À partir de 1232, ce rôle ne cesse de se renforcer. Parallèlement, le château accueille également les chevaliers faydits qui furent dépossédés de leur terres par le traité de 1229. Au nombre de ces derniers figure Pierre-Roger de Mirepoix, cousin de Raymond de Péreille qui sera le maître militaire de Montségur.

Javascript is required to view this map.

Photographies

Click the images below for bigger versions:

Lieu proposé par andy55

Portrait de andy55